LES SERVICES

Sécurité publique

En vertu de l'article 78 de la Loi sur la Police, les MRC sont tenues de mettre sur pied un comité de sécurité publique composé de quatre à sept personnes choisies parmi les membres des conseils des municipalités locales visées par l'entente conclue avec une MRC et de deux représentants de la Sûreté du Québec n'ayant pas droit de vote, dont l'un est le directeur du poste de police.

Le comité de sécurité publique (CSP) de la MRC de Coaticook se réunit environ tous les deux mois. Il assure le suivi de l'entente de services entre la MRC et la Sûreté du Québec, évalue les services fournis et procède chaque année à l'élaboration des priorités d'action du service de police.

 
Danger d’incendie 
 
 
 
 

 

SÉCURITÉ POLICIÈRE
+

En décembre 1996, l'Assemblée nationale adoptait le projet de loi 77 intitulé Loi modifiant la Loi de police et d'autres dispositions législatives.

À la suite de l'adoption de cette loi, la MRC de Coaticook signait une entente avec le ministre de la Sécurité publique et la Sûreté du Québec relativement à la fourniture de services de police sur son territoire, sauf pour la Ville de Coaticook, qui s'est jointe par la suite aux municipalités desservies par la Sûreté du Québec.

La desserte policière de l'ensemble du territoire de la MRC de Coaticook est dispensée par le biais de la Sûreté du Québec.

Le poste de la Sûreté du Québec est situé au 557, rue Main Ouest à Coaticook (Québec) J1A 2S5.

L'entente signée par la MRC de Coaticook avec le ministre de la Sécurité publique et la Sûreté du Québec relativement à la fourniture de services de police sur son territoire prévoit des dispositions sur la surveillance du territoire, les enquêtes criminelles, la prévention et les relations avec la communauté. Elle prévoit également d'autres dispositons sur :

  • le nombre de policiers;
  • le territoire desservi;
  • l'emplacement du poste de police;
  • les services supplémentaires ou rendus lors d'événements spéciaux;
  • les rôles et responsabilités de la MRC;
  • les poursuites;
  • l'échange d'information;
  • le comité de sécurité publique;
  • la grille tarifaire;
  • les urgences, etc.

Pour de plus amples renseignements, vous pouvez également visiter le site de la Sûreté du Québec au www.suretequebec.gouv.qc.ca ou www.sq.gouv.qc.ca/poste-mrc-de-coaticook/index.jsp et les rejoindre par courriel à poste.mrc.coaticook@surete.qc.ca ou par téléphone au 819 849-4813 ou au 819 310-4141.

SÉCURITÉ CIVILE
+

À moyen terme, une nouvelle compétence sera officiellement dévolue aux MRC, soit celle d'élaborer un schéma de sécurité civile. Cette démarche visera spécifiquement à améliorer la connaissance des risques de sinistre majeur présents sur le territoire et d'établir des objectifs de réduction de la vulnérabilité.

Pour la MRC de Coaticook particulièrement, ce schéma revêtira toute sa pertinence, notamment en raison de la nature des activités industrielles présentes sur son territoire, de son réseau de transport développé et de la multitude de cours d'eau.

À l'échelle locale, le résultat des actions prévues au schéma sera consigné dans un plan de sécurité civile.

SERVICE 911
+

Le 911 permet de rejoindre immédiatement les services d'urgence. Le service 911 est accessible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Lorsqu'une situation, peu importe sa nature, nécessite une intervention rapide d'une équipe d'urgence (ambulance, incendie, police), composez le 911.

Si vous composez le 911 par erreur, demeurez en ligne et informez le préposé qu'il s'agit d'une erreur.

ÉCHEC AU CRIME
+

Échec au crime (anciennement Info-Crime Québec), est un programme connu sous le nom de "Crime Stoppers" ailleurs dans le monde, présent dans 20 pays. C'est un programme de signalement volontaire, anonyme, s'adressant aux citoyens désireux de signaler de l'information à leurs policiers pour des crimes non-résolus. Pour des raisons personnelles, toute personne ayant peur de représailles ou ne voulant pas témoigner peut utiliser le site Inter

net : www.echecaucrime.com ou téléphoner au 1-800-711-1800. NON, la conversation n'est pas enregistrée et la fonction *69 est désactivée. Il est donc impossible de vous retracer et les appareils ne sont pas munis d'afficheur. Est-ce que cel

a fonctionne? À ce jour, plus de 22 000 dossiers ouverts, plus de 2 000 accusés ou arrestations et ce pour des saisis de plus de 340 millions

de dollars. Au besoin, utilisez-le en toute confiance!

Les signalements reçus de la part des citoyens permettent à Échec au crime de transmettre, en toute confidentialité, des informations pertinentes aux différents corps policiers de la province, ce qui contribue au dénouement de plusieurs dizaines d'enquêtes annuellement. Échec au crime permet d'augmenter le sentiment de sécurité des citoyens et vise à contribuer au bien-être de la communauté.

La MRC de Coaticook est fière d'être associée à Échec au crime et encourage la population à l'utiliser en cas de besoin.

 

Merci d'aider votre communauté !

 

 

Sécurité incendie

 

En juin 1999, l'énoncé d'orientations ministérielles intitulé « Feu vert à une réforme de la sécurité incendie au Québec » annonçait l'intention du gouvernement de procéder à une réforme majeure du secteur de la sécurité incendie. Les principaux problèmes et enjeux soulevés par le bilan de l'incendie et par l'état des moyens déployés au Québec sont :

  • Des préjudices humains et matériels considérables;
  • Des disparités importantes entre les services municipaux et dans le niveau de protection;
  • Des conséquences coûteuses.

Les orientations poursuivies par le ministère de la Sécurité publique ont pour objectifs de réduire les préjudices dus à l'incendie, accroître l'efficacité des organisations publiques responsables et diminuer les coûts d'assurances de dommages relatifs aux incendies.

 

Personnes-ressource

Jonathan Garceau                              
Coordonnateur en sécurité incendie             
819 849-7083 poste 232                      
incendie@mrcdecoaticook.qc.ca     

Christian Létourneau
Technicien en prévention incendie
819 849-7083 poste 262
incendie.letourneau@mrcdecoaticook.qc.ca

 

Schéma de couverture de risques en sécurité incendie
+

La MRC de Coaticook a adopté, en avril 2006, un projet de Schéma de couverture de risques en sécurité incendie destiné à déterminer, pour tout son territoire, des objectifs de protection contre les incendies et les actions que devront prendre les municipalités pour les atteindre par la mise en place d'un processus régional de planification de la sécurité incendie. En d'autres mots, le schéma est un outil de gestion des risques pour le territoire, un document de planification de l'ensemble des dimensions de la sécurité incendie, un instrument de prise de décision pour les élus municipaux et un outil de planification des secours pour les responsables des opérations.

De façon plus spécifique, les principaux objectifs poursuivis par ce schéma sont :

  • Assurer une meilleure protection des citoyens et de leurs biens contre l'incendie;
  • Organiser les secours de façon efficiente et optimale ;
  • Faire une utilisation rationnelle des ressources et des équipements sur le territoire;
  • Rechercher et identifier les causes et les circonstances des incendies.
  • Aux 5 ans, les schémas de couvertures de risques doivent être révisés. La MRC de Coaticook a entamé son processus de révision en 2012, en collaboration avec le ministère de la Sécurité publique, les services de sécurité incendie et les douze municipalités locales.

 Retombées du schéma de couverture de risques en sécurité incendie

La Loi comporte une exonération de responsabilité pour les administrations municipales en ce qui a trait aux poursuites en dommages et intérêts intentées contre les municipalités à la suite de l'intervention de leur service de sécurité incendie. Cette exonération est applicable à partir du moment où le schéma de couverture de risques a été reconnu conforme aux orientations ministérielles (7 février 2007 pour la MRC de Coaticook) et que les mesures contenues aux plans de mise en oeuvre auront été prises en accord avec la programmation prévue.

Rôles des pompiers
+
Les pompiers sont appelés à intervenir dans les situations suivantes :
  • Extinction d’incendies (ex. : début d’incendie, feu de bâtiment confirmé, feu de cheminée, feu de véhicule, feu d’herbe, etc.);
  • Alarme incendie ou de monoxyde de carbone;
  • Vérification d’odeur de fumée ou de gaz;
  • Pinces de désincarcération;
  • Intervention avec des matières dangereuses;
  • Déversement;
  • Sauvetage nautique;
  • Assistance au public (ex. : recherche de personne en forêt)
  • Assistance aux ambulanciers (ex. : accidents, recherche de
  • victime dans les sentiers éloignés);
  • Assistance aux policiers;
  • Désastre naturel.

 Les pompiers sont aussi très présents pour la communauté avec les activités suivantes :

  • Visites de prévention dans les résidences;
  • Exercices d’évacuation dans les écoles, résidences pour personnes aînées, garderies et certaines industries;
  • Participation à des activités de prévention lors d’événements spéciaux;

 

Les préventionnistes de la MRC de Coaticook s’occupent quant à eux :

  • Effectuer les inspections de prévention incendie dans les bâtiments à risques élevés et très élevés, comme les bâtiments agricoles, édifices publics, commerciaux, industriels;
  • Répondre à toutes demandes particulières des citoyens;
  • La recherche des causes et des circonstances des incendies;
  • La lecture de plans;
  • Les calculs de capacité de salle de réception;
  • L’alimentation de la base de données du centre d’appels 911;
  • Soutien aux services incendie;
  • Collaborer à la mise en place de plans de mesures d’urgence
  • Appliquer la réglementation municipale;
  • Produire des plans d’intervention;
  • Formation sur la prévention incendie;
  • Exercices d’évacuation dans les écoles, résidences pour personnes aînées, garderies et certaines industries;
  • Présence lors d’événements spéciaux;
Réglements
+
Chaque municipalité a adopté un règlement relatif à la prévention contre les incendies en 2014. Pour prendre connaissance dudit règlement, veuillez communiquer avec votre municipalité
Statistiques
+

Chaque année, la MRC doit produire un rapport annuel qui comporte en un bilan de toutes les activités de prévention, les interventions effectuées par les SSI, la formation reçue par les pompiers, etc…

organisation
+

Les 12 municipalités de la MRC de Coaticook sont protégées par trois services incendie sur le territoire qui œuvre à partir de casernes situées dans les municipalités de Coaticook, Compton et Waterville. Sept services incendie provenant de municipalités limitrophes sont appelés à intervenir sur le territoire de la MRC en raison de leur proximité. La Régie incendie de Massawippi, les services incendie de North Hatley, Sherbrooke, St-Isidore-de-Clifton, Stanstead et de Beecher Fall’s et Derby Line aux États-Unis protègent les citoyens de la région que ce soit en première intervention ou en entraide.

Jeunesse
+

Dès le plus jeune âge, nous pouvons informer et aider les enfants à se préparer à réagir en cas de situation d'urgence.  Sur cette page , vous trouverez du matériel d'éducation en prévention des incendies pour les jeunes, dès l'âge de 3 ans.

CAmp 911
+

Devenu une tradition au file du temps, le Camp 911 sensibilise les jeunes de 13 ans à 17 ans aux métiers d'urgence pendant une semaine. Vous avez jusqu'au 27 mai 2016 pour vous inscrire au camp qui se déroulera du 4 au 8 juillet 2016.

Formulaire d'inscription à imprimer (PDF)

Formulaire à compléter à  l'écran (PDF). Vous devez ouvrir le document dans le logiciel Acrobat Reader pour accéder au formulaire.

pERSONNE NÉCESSITANT DE L’AIDE PARTICULIÈRE (évacuation)
+
Le service de prévention incendie de la MRC de Coaticook, en collaboration avec les services incendie de la région désirent poursuivre l’implantation du programme pour les personnes qui nécessitent une aide particulière pour l’évacuation en cas d’incendie. Ce programme s’adresse aux personnes ayant une déficience particulière (intellectuelle, malentendant, non-voyant, personne handicapée et les personnes âgées ayant des problèmes de motricité ou autre) et qui résident dans les municipalités de la MRC de Coaticook, soit : Barnston-Ouest, Coaticook, Compton, Dixville, East Hereford, Martinville, St-Herménégilde, St-Malo, St-Venant-de-Paquette, Ste-Edwidge-de-Clifton, Stanstead-Est et Waterville.
Ces personnes sont invitées à remplir le formulaire ci-dessous, sur une base volontaire, afin d’informer les pompiers de leur situation. Advenant un appel pour un incendie, le répartiteur informera les pompiers de la présence d’une personne nécessitant de l’aide particulière et de sa localisation probable dans la maison ou le logement via une base de données qui sera alimentée à l’aide du formulaire. Le but étant d’optimiser les interventions et d’évacuer ces personnes rapidement, en cas d’urgence.
Note : les informations seront traitées de façon confidentielle.

 

Conseils de prévention

 La prévention reste le meilleur moyen de prévenir les incendies. Vous retrouverez de nombreux conseils sur les extincteurs, le chauffage, le plan d'évacuation, l'électricité, les feux extérieurs, les avertisseurs de fumée... ci-dessous.

Avertisseurs de fumée 
+

L'avertisseur de fumée reste le moyen le plus efficace et le moins dispendieux pour sauver des vies en cas d’incendie, particulièrement s’il se déclare la nuit, à notre insu. Il faut régulièrement vérifier son fonctionnement et remplacer sa pile. Les moments les plus propices pour le remplacement de la pile sont au printemps et à l’automne, lors du changement d'heure.

Voici des réponses aux questions les plus fréquemment posées sur l’avertisseur de fumée.

  • Est-ce obligatoire de posséder un avertisseur de fumée?

Oui. Le Règlement municipal relatif à la prévention contre les incendies oblige son installation, son entretien ainsi que son bon état de fonctionnement. Il s'agit d'un élément essentiel à votre sécurité et celle de votre famille.

 

  • Qui est responsable de l’avertisseur de fumée?

Le propriétaire du bâtiment doit installer et prendre les mesures pour assurer le bon fonctionnement de l’avertisseur de fumée exigé par le présent règlement.

L’occupant d’un logement est responsable de procéder aux remplacements des piles des avertisseurs de fumée.

  • Quel type de pile puis-je utiliser?

À cet effet, il est recommandé de suivre les indications du fabricant. Rappelons qu’il ne faut pas installer de pile rechargeable dans un avertisseur de fumée.

  • Combien doit-on retrouver d’avertisseurs dans un logis?

Il faut en installer un à tous les étages incluant le sous-sol, et il est recommandé d’en munir les chambres où l’on dort la porte fermée.

  • Où faut-il l’installer?

Dans le corridor, près des chambres à coucher, à un endroit où la fumée circulerait librement en cas d’incendie. Il peut être fixé au plafond, à une distance d’au moins 10 cm des murs ou au haut du mur,

à une distance de 10 à 30 cm du plafond.

  • Comment vérifier son fonctionnement?

Pour savoir si un avertisseur de fumée fonctionne bien, il suffit d’appuyer quelques secondes sur le bouton d’essai afin d’entendre le signal sonore. Ceci doit être fait une fois par mois.

  • Quelle est sa durée de vie?

En général, l’avertisseur de fumée a une durée de vie de dix ans. Toutefois, il faut toujours s’en remettre aux indications émises par le fabricant; une date de péremption apparaît sur le boîtier.

  • Altération

Les avertisseurs de fumée ne doivent en aucun temps être peints.

Détecteur de monoxyde de carbone 
+

Une intoxication au monoxyde de carbone peut être mortelle, c'est pourquoi il est primordial de prendre connaissance des risques inhérents et d'entreprendre les mesures préventives appropriées.

Le monoxyde de carbone est le résultat de la combustion incomplète d’un combustible fossile, qui produit un gaz inodore, incolore, insipide, non irritant et toxique. Ce dernier peut être mortel, même à faible concentration dans l’air ambiant.

Dans les nouvelles constructions résidentielles, l’avertisseur de monoxyde de carbone est obligatoire si le logement est équipé d’un foyer dont les portes ne sont pas parfaitement étanches.

Conseils :

  • Procurez-vous un avertisseur de monoxyde de carbone homologué ULC-2034;
  • Installez-le à l’endroit recommandé par le fabricant;
  • Testez votre avertisseur de monoxyde de carbone une fois par mois à l’aide du bouton d’essai;
  • Installez votre avertisseur dans la maison et non dans le garage;
  • Si votre avertisseur se déclenche, communiquez immédiatement avec le 9-1-1 et mentionnez qu’il s’agit d’une alarme pour le monoxyde de carbone;
  • Les détecteurs de monoxyde de carbone ne doivent en aucun temps être peints.

Qu’est-ce qui produit le monoxyde de carbone?

Le monoxyde de carbone est produit lorsqu’un véhicule ou un appareil brûle un combustible tel que l’essence, l’huile, le gaz naturel, le propane, le kérosène, le naphte ou le bois. Plusieurs appareils dans nos résidences peuvent produire du monoxyde de carbone : la fournaise et le chauffe-eau au gaz ou à l’huile, un appareil au combustible solide, les moteurs à combustion, etc.

Quels sont les symptômes d’une intoxication au monoxyde de carbone?

Les symptômes d’une intoxication au Co sont similaires à ceux d’une gastroentérite : maux de tête, nausées, fatigue et étourdissements.

Que dois-je faire lorsque mon avertisseur de monoxyde de carbone s’active?

Communiquez avec le 9-1-1 et observez les conditions de santé de tous les membres de votre famille (étourdissements, nausées, maux de tête, etc.). Si ceux-ci présentent certains ou tous ces symptômes, il est probable qu'il s'agisse d’une intoxication au monoxyde de carbone. Une intoxication prolongée avec concentration élevée peut être fatale. Au Québec, il y a environ 15 décès annuellement imputables à ce type d’intoxication.
Extincteurs portatifs
+

Saviez-vous qu’au Québec, près de 80 % des incendies sont accidentels? La majorité des incendies dans les résidences débutent dans la cuisine ou la chambre à coucher. Les principales causes d’incendie sont les feux de cuisson, les articles de fumeurs et l’électricité.

Utilisez l’extincteur portatif seulement si l’évacuation des lieux est terminée, si vous avez appelé le 9-1-1 et si la situation ne présente aucun danger pour vous. Évitez d’utiliser l’appareil si la pièce est remplie de fumée.

Un extincteur portatif sert à :

  • Contrôler un début d’incendie. 
  • Diminuer les dommages matériels reliés à un début d’incendie.

Entretien

Il existe certaines conditions d’entretien et d’entreposage à suivre afin de s’assurer du bon fonctionnement des extincteurs portatifs. Les consignes d’entretien pouvant varier selon les fabricants et les types d’extincteurs portatifs, nous vous recommandons de vous référer au manuel de l’utilisateur fourni par le fabricant.

  • L’extincteur portatif doit être toujours accessible, visible et proche d’une issue de secours;
  • L’aiguille du manomètre doit indiquer une bonne pression et être située dans la plage verte;
  • Seules les composantes du manufacturier doivent se retrouver sur l’appareil (le scellé et la goupille);
  • Une vérification visuelle de l’extincteur portatif est recommandée tous les mois (rouille, signes de dégradation, corrosion, etc.);
  • L’extincteur doit être renversé et secoué tête en bas pour maintenir la poudre en suspension chaque mois;
  • Un extincteur portatif rechargeable doit être rechargé après chaque utilisation par un détaillant spécialisé, et ce, même si celle-ci est partielle;
  • Un extincteur portatif à usage unique peut être conservé pendant six ans. Il faut donc s’en procurer un nouveau après cette période.

Utilisation

  1. S’assurez que les lieux ont été évacués et qu’il est sécuritaire pour vous d’utiliser l’extincteur portatif.
  2. Avant d’utiliser l’extincteur portatif, assurez-vous d’appeler le 9-1-1.
  3. Placez-vous à une distance d’environ 3 mètres (10 pieds) du début d’incendie.
  4. Assurez-vous qu’une sortie de secours est disponible derrière vous.
  5. Assurez-vous que l’extincteur portatif est rempli et retirez la goupille de l’extincteur.
  6. Dirigez l’agent extincteur vers la base des flammes.
  7. Appuyez fermement sur la poignée du haut.
  8. Dans un mouvement de gauche à droite, balayez la base des flammes.
  9. Quittez la maison, fermez la porte derrière vous et attendez l’arrivée des pompiers. Il ne faut jamais retourner à l’intérieur.
Numéros civiques 
+
Les chiffres de l’adresse d’un bâtiment doivent toujours être placés en évidence et suffisamment éclairés pour que les services d’urgence puissent les repérer facilement à partir de la voie publique.
chauffage
+

Chauffage central

Pour utiliser votre chauffage central en toute sécurité, nous vous recommandons de prendre les précautions suivantes.

Conseils :

  • Gardez un espace dégagé autour des fournaises, selon les recommandations du fabricant;
  • Assurez-vous d’effectuer un entretien annuel de l’appareil et des conduits;

 

Chauffage d’appoint

Le chauffage d’appoint, qui est produit par une chaufferette branchée à une prise électrique, doit être utilisé avec soin.

Conseils :

  • Ne laissez pas fonctionner un appareil de chauffage d’appoint sans surveillance.
  • Gardez un espace dégagé autour des appareils, selon les recommandations du fabricant.
  • N’utilisez pas ces appareils comme source de chauffage permanente.
  • N’utilisez pas de cordon prolongateur.
  • Utilisez toujours un appareil homologué ULC ou CSA et homologué à cette fin. 

 

Plinthe électrique

Afin d’éviter une surchauffe ou un début d’incendie, assurez-vous d’éloigner les meubles, les tentures, les rideaux et toute autre matière combustible des plinthes électriques.

Électricité
+

Les installations électriques temporaires ou permanentes représentent des risques d’incendie importants.

Attention!

  • Évitez d’utiliser un adaptateur à prises multiples sur le même circuit.
  • N’enlevez pas la mise à la terre d’une fiche d’alimentation.
  • N’utilisez pas de clous ou d’objets métalliques pour suspendre les rallonges et n’y faites pas de nœuds.
  • Ne dissimulez pas de rallonges sous les tapis.
  • N’utilisez pas les rallonges de façon permanente.
  • Ne raccordez jamais plusieurs rallonges bout à bout.

Conseils :

  • Pour toutes réparations ou installations, faites appel à un électricien qualifié.
  • Respectez l’ampérage des circuits électriques.
  • Remplacez les rallonges endommagées. 
Feux de cuisson
+

Au Québec, près de 20 % des incendies qui se produisent dans les résidences prennent naissance dans la cuisine.

Conseils :

  • D’abord, ne faites jamais cuire d’aliments sans surveillance.
  • Ne rangez jamais d’objets dans le four ou sur la surface de cuisson.
  • Éloignez les enfants de la cuisinière.
  • Ayez toujours un couvercle à portée de main. Si ce n’est pas celui du récipient, assurez-vous qu’il peut le couvrir en totalité.
  • Orientez les poignées des chaudrons utilisés vers l’intérieur de la cuisinière afin que les enfants ne puissent les atteindre.
  • Pendant la préparation des repas, portez des vêtements ayant des manches étroites. Les manches amples peuvent toucher l’élément de la cuisinière et s’enflammer rapidement.
  • Utilisez l’élément dont le diamètre est similaire à celui du récipient de cuisson.
  • Si vous devez faire de la friture, utilisez une friteuse homologuée CSA munie d’un thermostat. Il est aussi recommandé de suivre les règles de sécurité mentionnées dans le manuel du fabricant.

Que faire en cas de feu de cuisson?

  • En cas de feu dans un récipient, n’y lancez pas de produit, surtout pas d’eau dans de l’huile.
  • Pour éteindre un feu dans un poêlon ou une casserole, il faut fermer l’élément de la cuisinière et placer le couvercle approprié sur le contenant.
  • Un poêlon ou une casserole en flamme ne devrait jamais être déplacé.

Même si vous pensez avoir éteint le feu de cuisson, ne prenez pas de risques, composez le 9-1-1.

Briquets, allumettes, chandelles 
+

L’utilisation de briquets, d’allumettes et de chandelles est très répandue. Il n’en demeure pas moins qu’il faut manipuler ces objets avec précaution.

Attention!

  • Ne transportez pas de bougies allumées;
  • Déposez-les sur une surface stable;
  • Utilisez toujours le combustible approprié à la lampe;
  • Montez solidement les bougies sur des supports incombustibles;
  • Placez les bougies de façon à ce que la flamme n’entre pas en contact avec des matériaux combustibles;
  • Rangez les briquets ou les allumettes hors de la vue et de la portée des enfants;
  • Éduquez les enfants sur l'effet destructeur du feu;
  • Demandez aux enfants d’aviser un adulte s’ils trouvent des briquets ou des allumettes;
  • Soyez à l’affût des comportements douteux de vos enfants par rapport au feu.
Article de fumeur 
+

Si vous êtes fumeur, le Service de sécurité incendie de Montréal vous informe de quelques précautions à prendre afin de limiter les risques d’incendie.

Le nombre de fumeurs ne cesse de diminuer, mais les articles de fumeur restent à l’origine d’environ trois incendies sur cinq dans les résidences au Québec.

Attention!

  • Ne fumez pas au lit;
  • Ne laissez jamais sans surveillance une cigarette qui brûle;
  • Ne déposez jamais un cendrier sur une surface instable;
  • Ne videz jamais le contenu d’un cendrier dans une poubelle;
  • Ne fumez jamais dans un local contenant des produits inflammables;
  • Ne fumez jamais en présence de produits inflammables contenus dans des bonbonnes d’aérosol (fixatif pour cheveux).
Feux extérieurs  
+

Tout citoyen qui désire allumer un feu extérieur doit avoir reçu au préalable l’autorisation de l’autorité compétente désignée par sa municipalité.

Il doit respecter les conditions suivantes :

  • Tout feu extérieur est interdit lorsque l’indice d’inflammabilité annoncé par la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) pour l’Estrie est élevé ou extrême;
  • Garder, en tout temps, sur les lieux du feu, une personne adulte responsable;
  • Avoir en tout temps à proximité du feu les appareils nécessaires afin de prévenir toute propagation d’incendie;
  • Garder le contrôle du feu en tout temps;
  • Ne pas se servir de liquide inflammable (essence ou autre) pour allumer ou activer le feu;
  • Aucun liquide inflammable ne doit se trouver à proximité du feu;
  • S’assurer que la fumée et les cendres ne se répandent pas;
Le feu doit être éteint avant que son responsable ne quitte les lieux.
Plan d’évacuation   
+

Le plan d'évacuation est un dessin de chaque étage de votre maison destiné à faciliter l’évacuation des occupants en cas d’incendie ou d'urgence. En sachant par où et comment évacuer, vous mettez ainsi toutes les chances de votre côté de sortir de votre maison.

Consultez le dépliant explicatif.

 

 

 

Haut
de page