LES SERVICES

Eau et environnement

La MRC de Coaticook est très engagée dans la préservation des ressources en eaux de son territoire et la protection des milieux naturels.

Personnes-ressources :

Jean-Bernard Audet   Valéry Collin

Inspecteur régional
819 849-7083, poste 227
[email protected]

 

Technicienne en environnement
819 849-7083, poste 252
[email protected]

Dossiers

  • Abattage d’arbre
  • Travaux en rives
  • Cours d’eau
  • Fonds de cours d’eau (demande individuelle)
 

Dossiers

  • Échantillonnage d’eau
  • Espèces exotiques envahissantes
  • Fonds de cours d’eau (demande collective)

 

cours d'eau
+

Le réseau hydrographique de la MRC de Coaticook est constitué de sept grands bassins versants, de quatre principaux lacs et de plusieurs milieux humides dont cinq d’intérêt régional. Situées en tête de bassin versant, ces rivières sont particulièrement dynamiques et possèdent des zones inondables d’envergure. La rivière Coaticook qui traverse la MRC du sud au nord, constitue un des éléments structurants du paysage et a donné son nom à la célèbre Vallée de la Coaticook, signature touristique de la région.

 Gestion de l’eau

 
  • Qualité de l’eau

Depuis plusieurs années, la qualité de l’eau fait partie des enjeux identifiés par la MRC de Coaticook. En ce sens, plusieurs projets d’amélioration de la qualité de l’eau ont vu le jour sur le territoire. Parmi ceux-ci, un vaste projet de caractérisation des cours d’eau et de l’érosion a été réalisé entre 2007 et 2012. La MRC mène également une campagne d’échantillonnage d’eau depuis 2007 sur différents cours d’eau, notamment les principaux tributaires des lacs. Bien que des efforts constants doivent être mis de l’avant afin de maintenir et d’améliorer la qualité de l’eau, les données d’échantillonnage d’eau révèlent en général de bon résultats.

Conseil de gouvernance de l'eau des bassins versants de la rivière Saint-François (COGESAF)

 Fonds de cours d'eau

Depuis 2007, la MRC de Coaticook offre du financement par le biais de son Fonds de cours d’eau, afin de soutenir et stimuler la réalisation de projets structurants dont les actions auront un impact positif sur la ressource en eau de la région, soit au niveau de la qualité de l’eau, de la protection et de la restauration des écosystèmes aquatiques, de même que de la sécurité de la population.

Politique d’investissement
Formulaire de demande et montage financier.

Forêt
+

La forêt couvre environ 59% du territoire de la MRC. Tout comme le reste de la forêt estrienne, celle de la MRC de Coaticook se caractérise par un couvert forestier relativement jeune et dominé par des peuplements mélangés et feuillus. La MRC de Coaticook est reconnue pour le dynamisme de ses producteurs forestier qui, par le biais de l’aménagement forestier, participent activement à l’économie locale et régionale liés à la ressource forestière. D’ailleurs, afin de stimuler davantage la mise en valeur des boisés,  l’Association forestière du sud du Québec (AFSQ) a réalisé en un répertoire intitulé « Informations pratiques pour les propriétaires de boisés » qui décrit les ressources et les services offerts aux propriétaires de boisés de votre région.

 En plus de son rôle économique, la forêt de la MRC fournit des services non marchands qui lui confèrent une valeur inestimable. Que ce soit pour son rôle sur la qualité de l’air et de l’eau, pour sa contribution au paysage agro-forestier typique de la région ou pour la biodiversité qu’elle permet de maintenir à travers les différents écosystèmes qu’elle supporte, la forêt demeure un élément clé du territoire et du développement durable de la région.

 Certains projets de forêt communautaire dont ceux de Barnston-Ouest et de Forêt Hereford ont vu le jour récemment et visent entres autres à créer des vitrines de mise en valeur et de protection de la forêt, en plus permettre l’accessibilité à la collectivité.

Règlementation associés à la protection et à la mise en valeur des boisés
Formulaire associés à la protection et à la mise en valeur des boisés

Plan régional des milieux humides et hydriques (PRMHH)
+

Suite à l’adoption le 16 juin 2017 par l’Assemblée nationale du Québec de la loi sur la conservation des milieux humides et hydriques , les MRC se sont vue confier la réalisation d’un plan régional des milieux humides et hydriques (PRMHH) d’ici le 16 juin 2022. L’objectif du PRMHH est d’amorcer une réflexion en amont du développement territorial, dès l’étape de la planification, afin de permettre d’orienter suffisamment tôt les décisions en matière de conservation et d’utilisation durable des milieux humides et hydriques. Il s’agit d’un outil de planification des actions pour la conservation de ces milieux sur le territoire de la MRC, basé sur les trois principes suivants : le principe d’aucune perte nette, la gestion cohérente par bassin versant et la prise en compte des enjeux liés aux changements climatiques.

Un guide sur la démarche d’élaboration des PRMHH a été publié le 19 juin 2018 par le ministère de l’Environnement et de la lutte aux changements climatiques (MELCC). Les principales étapes sont les suivantes :

  • Préparation et amorce de la démarche (2019)
  • L’élaboration du portrait du territoire basé sur le contexte d’aménagement du territoire et le contexte environnemental (2020)
  • Au diagnostic des milieux humides et hydriques par l’établissement des enjeux de conservation afin d’identifier ceux qui sont d’intérêt pour la conservation (2021)
  • Engagement de conservation de la MRC quant aux milieux à protéger dans leur état, à restaurer, à créer ou pouvant être utilisés de façon durable (2021/2022)
  • Élaboration d’une stratégie de conservation basée sur des orientations et des objectifs et comprenant un plan d’action et des mesures de suivi (2022, adoption du PRMHH par la MRC au plus tard le 22 juin 2022)

La MRC s’est jointe aux six autres de l’Estrie afin de réaliser conjointement les trois premières étapes de l’élaboration du PRMHH. Les informations concernant la démarche estrienne concertées pour les plans régionaux des milieux humides et hydriques sont disponibles ici.

Les dernières étapes relatives au choix de conservation et à la stratégie de mise en œuvre seront réalisées par chacune des MRC. La MRC est convaincue que le PRMHH doit faire partie d’une démarche concertée avec l’ensemble des acteurs du territoire, afin de favoriser la co-construction de ce nouvel outil de planification territoriale. Dans le contexte des lignes directrices en matière de consultation et participation que la MRC a récemment adopté, deux comités de travail seront formés afin d’émettre des recommandations au comité régional sur les milieux naturels et l’environnement de la MRC (CMNE) en charge de piloter ce dossier, soit un comité technique et un comité consultatif municipal. Des séances d’information et de consultation citoyennes sont également prévues en 2022.

Les plus récentes données de milieux humides sur le territoire peuvent être consultées ici. 

 

Haut
de page